Mycothérapie, les champignons médicinaux

Actualités Anne POLLART
De l'usage des champignons médicinaux : Un incontournable dans la démarche de la phylogénie.

Les champignons médicinaux font partie de puis de la pharmacopée depuis des milliers d’années. On a découvert que Ötzi, l’homo sapiens européen de plus de 5000 ans employait a des fins médicinales des morceaux de polypore du bouleau. Ils sont une branche à part entière de la phytothérapie. Ils sont considérés comme nutraceutiques puisqu’ils sont à la fois des aliments des remèdes. 15000 espèces de champignons, dont 650 ont une valeur thérapeutique connue. Les champignons sont d’excellent immunostimulants et par là même d’excellent antiviraux. De très nombreuses études valident les propriétés également anti-inflammatoires, anti-tumorales ou encore antibiotiques.

Les champignons contiennent plus de 150 éléments bioactifs :
des vitamines, des acides aminés, des oligoéléments, des minéraux, des oligo éléments, des fibres, des phénols, des enzymes, des prébiotiques, mais aussi une chaine de sucres : les glucanes.

Rapide survol du  système immunitaire : il est composé de 3 lignes de défenses :
- la 1ère (non spécifique) :
côté physique : la peau, le mucus des muqueuses, les cils, les poils…
Côté chimique : le sébum, la transpiration, l’acidité de l’estomac et vaginale, les sécrétions lacrymales, la salive…
- la 2ème  (non spécifique) :
Réaction inflammatoire grâce aux globules blancs, les phagocytes, les cellules NK (natural Killer), système du complément, la fièvre, etc.
- la 3ème  ( spécifique) : anticorps (avec mémorisation), lymphocytes B et T

Le glucane est un polysaccharide qui agit comme un activateur de cellules immunitaires.
Les β-glucanes 1,3 et les protéoglycanes provoquent une augmentation du nombre et de l’activité des macrophages (phagocytose₁ ₂), des neutrophiles, des cellules natural killer (impliquées dans la défense contre les infections virales et les cellules cancéreuses₃), de certains  lymphocytes T et en même temps, ils favorisent la sécrétion des cytokines spécifiques (activité cytotoxique).

Ils induisent aussi une activation précoce de la réponse immunitaire conduisant à une élimination efficace des bactéries et à une récupération plus rapide.
Les  β-glucanes possèdent des vertus antitumorales et immunomodulatrices Pris en accompagnement de la chimiothérapie, les activités cellulaires immunocompétentes augmentent de 1,4 fois par rapport à la chimiothérapie seule.

Une sélection de certains champignons en fonction des actions souhaitées et des connaissances scientifiques est nécessaire.
Choisir une haute qualité de champignons, biologiques étant le minimum requis (les champignons agissent comme des éponges et sont capables de concentrer en leur sein, métaux lourds et toxiques de toutes natures puisés dans le sol), mais aussi avec des extraits afin de potentialiser leur action. Utiliser des souches contrôlées permet d’avoir une quantité optimale de principes actifs. Récolte au moment optimal de leur développement. Préparation douce et adéquate de l’extrait (nettoyage, séchage, broyage, etc.). Sous forme de gélules végétales (les composés industriels étant  nuisibles à la santé). Les extraits sont très intéressants car ils concentrent les principes actifs. Par exemple, 40 kg de champignons frais, donnent 4 kg de principes actifs, qui donneront 1kg d’extrait. Toute la chaine de préparation et de culture est primordiale.

Hericium Erinaceus crinière de lion

Sources :
₁. G. Chi-Fung Chan et al. The effects of β-glucan on hman immune and cancercells. Journal of Hematology & Oncology.
₂. Terakawa, et al. (2008) ; Immunological effect of active hexose correlated compound in healthy volunteers : a double-blind, placebo-controlled tria. Nutr. Cancer 60, 643-651.
₃. Kenner D. Treatment for immmune dysfunction from post-traumatic stress disorder and chronic disease with AHCC. Towsend Letter for Doctors & Patients. 2001 ; 221, 68-72.
  Takanari, J et al.(2015), Effects of active hexose correlated  compound on the seasonal variations of immune competence in healthy subjects. J. Evid.-Based Complement. Alter. Med. 20, 28-34
De nombreuses autres études existent, je ne les mentionnerai pas toutes ici.

mycotherapie-les-champignons-medicinaux

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à donner votre avis.

Donner votre avis

Security Image
* Informations obligatoires