Les huiles essentielles, le miel et la cicatrisation

Les dossiers de la naturo

Les huiles essentielles :

Le pouvoir cicatrisant des huiles essentielles n'est plus à démontrer.

En 1910, le chimiste René-Maurice Gattefossé (1881-1950) - à l'origine du néologisme « aromathérapie » - faisait des recherches en parfumerie.

Celui-ci se brûla grièvement les mains, lors d'une explosion de laboratoire. Très gravement brûlé, et soigné selon les moyens de la médecine contemporaine, il fut rapidement atteint de gangrène gazeuse. En dernier recours, retirant ses bandages, il appliqua sur ses plaies infectées de l’huile essentielle de lavande. Selon la légende, les résultats furent stupéfiants, et confirmèrent son intuition : l’essence de lavande possédait de réelles propriétés antiseptiques et cicatrisantes. Dès lors, il consacra une partie de ses recherches aux propriétés des huiles essentielles.

Le miel :

Un travail sur le pouvoir antibactérien et cicatrisant des miels mené au CHU de Limoges a montré comment les pansements et les soins au miel pouvaient réduire grandement le temps de cicatrisation, sans infection ni effets secondaire.

Le CHU de limoges a commencé à utiliser le miel avec succès dans le service de chirurgie viscérale et transplantations en 1984, sous l'impulsion du Pr Bernard Descottes, chirurgien, chef de service. Cela fait 27 ans que le CHU de Limoges étudie les propriétés cicatrisantes du miel.

Une étude comparative en double aveugle réalisée en 1988 a montré que, sur trois types de plaies, la vitesse de cicatrisation était presque deux fois plus rapide avec le miel qu'avec deux autres dispositifs médicaux reconnus (Biogaze, Débrisan). "De 1984 à aujourd'hui, plus de 3 000 patients ont bénéficié de pansements au miel dans ce service.

http://www.apiservices.com/aea/aea_fr.htm
http://apitherapiefrancophone.com/

 Faire ses pansements :

1)     Pour les plaies ouvertes :

Commencer par un nettoyage au sérum.

Ensuite, on applique au niveau de la plaie, sous une compresse stérile un mélange de
HE de cistus ladaniferus (ciste ladanifère), d’helichrysum italicum (immortelle), de lavandula officinalis (Lavande Officinale) , et de commiphora molmol (myrrhe) à 1% et du miel de Thym biologique à 99%.
Le pansement est renouvelé plusieurs fois par semaine selon l’évolution de la plaie (il y a toujours une phase d’adaptation de la plaie. Pendant une à deux semaines, la plaie peut donner l’impression de ne plus évoluer, bien continuer).

 

2)     Pour les cicatrices récentes :

On applique au niveau de la cicatrice, sous une compresse stérile une

synergie d’HE cicatrisantes (comme cistus ladaniferus, de commiphora molmol, d’helichrysum italicum ainsi que lavandula officinalis, à 20%, il est possible d’ajouter une HE anti-infectieuse, comme melaleuca alternifolia en restant toujours à 20% et du miel à 60%.

Le pansement est renouvelé plusieurs fois par semaine selon l’évolution.

 

les-huiles-essentielles-le-miel-et-la-cicatrisation

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à donner votre avis.

Donner votre avis

Security Image
* Informations obligatoires